Archives Colonna Walewski

Table des matières du fonds :

Alexandre Florian Joseph Comte Colonna Walewski

 

Cliquez sur la cote pour avoir accès aux documents concernés

Cote Période Contenu
FACW/1/ACW/BIO 1810-1870 Eléments biographiques de la vie d'Alexandre Florian Joseph Colonna Walewski (4 mai 1810-28 septembre 1868). Cette sous-série est subdivisée en 34 dossiers groupant les différentes étapes de la vie d'Alexandre Colonna Walewski de sa naissance à son décès.
FACW/1/ACW/CAH 1848-1868 Correspondances expédiées par Alexandre Colonna Walewski.
FACW/1/ACW/COR 1825-1868 Correspondances reçues. Les correspondances diverses sont classées chronologiquement par année. Les correspondances avec Napoléon III, Magne, le prince Napoléon, son fils Alexandre Antoine, et Rachel Félix bénéficient de dossiers nominatifs. Cliquez ici pour une table des matières relative à ces dossiers.
FACW/1/ACW/DIV 1833-1870 Documents divers.  Cliquez ici pour une table des matières relative à ces dossiers.
FACW/1/ACW/ETR 1848-1868 Lettres envoyées par le comte Colonna Walewski
FACW/1/ACW/OEU 1839-1868 Oeuvres, notes et discours d'Alexandre Colonna Walewski  Cliquez ici pour une table des matières relative à ces dossiers.
FACW/1/ACW/POL 18xx-18xx Correspondance et divers documents d'Alexandre Colonna Walewski en rapport avec la Pologne.  Cliquez ici pour une table des matières relative à ces dossiers.
FACW/1/ACW/SWH 1829-1861 Correspondance et divers documents concernant John William Montagu, comte Sandwich, et Louise Mary Lowry Corry, comtesse Sandwich, frère et mère de Caroline Montagu, épouse du comte Walewski. Cliquez ici pour une table des matières relative à ces dossiers.

 

Alexandre Florian Comte Colonna Walewski

Le premier de la lignée des " Colonna Walewski " (branche française)

 

Homme du monde raffiné, le Comte Walewski, fils de L'Empereur Napoléon 1er et de la Comtesse Marie Walewska a toujours été un homme d'ordre, courtois et modéré, quoique de caractère affirmé. Il admire en Napoléon III l'homme politique, promoteur d'un régime qui a été de beaucoup l'un des plus prospères économiquement et socialement en France pendant 20 ans. Il a pour l'Empereur dévouement, affection, fidélité, et déférence. En retour ce dernier lui porte une grande et profonde amitié.Il a contribué en tant qu'Ambassadeur de France en Grande-Bretagne (1850-1855) à faire accepter le régime impérial français auprès des cours d'Europe, et réorganisé les services diplomatiques lorsqu'il était ministre des Affaires Etrangères (1855-1860).

De tendance libérale modérée, peu interventionniste, et très éloigné de l'esprit révolutionnaire français et italien, il déploie tous ses efforts au maintien de la paix avec les alliés de la Sainte Alliance qui ont vaincu son père en 1815, meilleure manière d'assurer, à ses yeux, la pérennité de la France et du régime impérial rétabli le 2 décembre 1852.Européen convaincu, il n'approuve pas les nombreuses interventions extérieures répétées (Balkans, Russie, Chine, Mexique en alliance avec l'Angleterre, Cochinchine, Afrique du Nord, Dahomey, Sénégal, Liban, Syrie, Italie, Allemagne etc…) même si la France s'agrandit de territoires outremer au nom du principe de la mission civilisatrice de la France, ou de la recherche de débouchés commerciaux ou de matières premières pour ses industries en plein essor.Alexandre Walewski ne réclame sérieusement qu'une intervention extérieure de la France : c'est en 1866 au moment de la victoire prussienne sur les Autrichiens à Sadowa, et il aurait probablement approuvé une intervention en Pologne si la France et l'Angleterre l'avaient décidée.Sa grande lucidité lui permet de voir les signes avant coureurs de la catastrophe de 1870 qui emporte le régime impérial et qui vaudra à la France 3 guerres avec l'Allemagne Il meurt malheureusement prématurément en 1868, 2 ans avant Sedan et la Commune. Il n'est pas interdit de penser, que tout comme Clarendon et Morny tous deux également décédés, il aurait empêché Napoléon III, très affaibli par la maladie, de déclarer la guerre à la Prusse. Il peut s'honorer d'avoir été un fidèle serviteur de la France, souhait exprimé par l'Empereur Napoléon 1er dans son testament.

 

La descendance de l'Empereur Napoléon 1er et de Marie Walewska de nos jours, et tout particulièrement celle issue du Comte André Walewski, la branche mâle de la famille, est fière de ses ascendances et s'attache à conserver par sa participation aux activités de nombreuses associations et fondations napoléoniennes le souvenir et l'honneur des 2 Empires français.

Alexandre Christian Comte Colonna Walewski Verbier, septembre 2008