Consortage des Jeurs

 

Les Jeurs/Trient 19 (19-7)

1°. Extrait signé par Philippe de Torrente, chancelier épiscopal, d´une reconnaissance de Jean Girard des Jeurs envers la mense épiscopale de l´évêque de Sion, entre les mains de François de Bartherinis. 2°. Extrait signé par le même Philippe de Torrente, tiré des actes de Jean de Prensières et Jacques Boson, commissaires épiscopaux, suivant lequel Claude Girard des Jeurs a fait une reconnaissance d´avanterie envers l´évêque de Sion pour des fonds sis à Bella Combaz. 3°. Attestation délivrée à Ardon le 12 septembre 1737 par l´évêque François-Joseph, relative au chancelier Philippe de Torrente.

1535, 5 juin. — Martigny-bourg, in burgo Martigniaci

Reconnaissance féodale de Jean Girard des Jeurs (Joannis), fils de Claude Girard des Jeurs (Claudii Gyrardi de Joriis), envers la mense épiscopale de l´évêque de Sion, Adrien de Riedmatten (Adriani de Riedmatten), pour des terres sises aux Jeurs à Bella Combaz, en échange de douze deniers mauriçois de service annuel, payables à la Toussaint, de deux sous de plaît à chaque changement de seigneur et de tenancier, d´un chapon de rente annuelle à donner à la Toussaint, et de quatre deniers mauriçois d´hommage lige à verser annuellement. L´acte est reçu par le notaire François de Bertherinis (Francisci de Berterinis). Extrait signé par Philippe de Torrente (Philippus de Torrente), chancelier épiscopal.

B. Copie XVIIIe siècle, sur papier. Cf. régeste dans Les Jeurs/Trient 18 (18-1). Les Jeurs/Trient 18 (18-2), p. 3-6.

C. Copie XVIIIe siècle, sur papier. Cote ancienne A. C. Sion « C. 5 ». Les Jeurs/Trient 19, p. 2/1-2/3.

[p. 2/1] Extractus ex recognitione Joannis filii Claudii Gyrardi

de Joriis folio 572 grossae feudorum mensae episcopalis

In nomine Domini, amen. Anno nativitatis eiusdem millesimo quingentesimo trigesimo quinto, indictione octava. die quinta mensis junii, in burgo Martigniaci, ad instantiam mis Francisci de Berterinis notarii C. S. commissarii subsignati, stipulantis nomine et ad opus reverendissimi in Christo patris et domini nostri domini Adriani de Riedmatten, Dei et apostolicae sedis gratia episcopi Sedunensis comitis et praefecti Vallesy, ac mensae suae episcopalis Sedunensis ; inque mis notarii publici ac testium substorum praesentia, personaliter constitutus est Joannes filius Claudii Gyrardi de Joriis parochiae Martigniaci, qui gratis sciens etc, pro se et suis haeredibus et feudi consortibus confitetur in verbo veritatis, publice et manifeste recognoscit ac si propter eam esset judicialiter evocatus, seque constituit responsorem erga praecitatum reverendissimum dominum nostrum Sedunensis episcopum et eius mensam, seque et suos feudi consortes tenere in feudum feudum homagii ligii [p. 2/2] ab eodem reverendissimo domino et eius mensa episcopali de bonis dudum recognitis per Joannem Archerii et ultimo in manibus Joannis de Prenseriis et Jacobi Bosoni notarii comissariorum, foli 68, per dictum Claudium Gyrard :

videlicet unam petiam prati terrae et nemoris cum domibus grangiis et rascardis infra sitis in Pulchra Combaz juxta dominium et jurisdictionem domini Campi Muniti ex occidente, torrentem de la Biolaz ex oriente, pascua comunia de Catonye superius, et los Passioux inferius, quas tenent dictus responsor praesens et confitens, suo et suorum fratrum sororumque nominibus pro quibus se fortem facit, Claudius filius Joannis Trolleroz praesens, et alii etc, cum fundo juribus etc, continentem septem falcatas prati v. s.

Et inde debere confitetur dictus responsor, suo et consortum feudi nominibus, praelibato reverendissimo domino episcopo et eius mensae episcopali, videlicet duodecim denarios maurisienses servitii annui solvendos in festo omnium sanctorum, et duos solidos placiti in mutatione domini et tenentis, et unum caponem redditus annualiter solvendum eodem festo, [p. 2/3] et unum homagium ligium assuffertatum ad quatuor denarios maurisienses annualiter solvendos ut supra nomine suffertae duraturae ad beneplacitum domini.

Promittentes etc.

Renuntiantes cum ultro citroque solita protestatione quod si plus vel minus etc.

Presentibus testibus nominatis, et me qui ideo subsignavi Franciscus de Berterinis notarius ??? comissariorum.

Ita extractum ex praefata grossa feudali per me in premissorum fidem.

Philippus de Torrente, cancellarius.

Traduction :

Extrait de la reconnaissance de Jean fils de Claude Girard des Jeurs, au folio 572 de la grosse des fiefs (grossae feudorum) de la mense épiscopale

Au nom du Seigneur, amen. En l´an mille cinq cent trente cinq de sa naissance, indiction huitième, le cinquième jour du mois de juin, à Martigny-bourg, à l´instance de moi, François de Bertherinis (Francisci de Berterinis), notaire et C. S. commissaire soussigné, stipulant au nom et en faveur du révérendissime père dans le Christ et notre seigneur sire Adrien de Riedmatten (Adriani de Riedmatten), par la grâce de Dieu et du siège apostolique évêque de Sion, comte et préfet du Valais (Vallesy), et de sa mense épiscopale de Sion ; et en la présence de moi, notaire public, et des témoins ci-dessous écrits, fut constitué en sa personne Jean (Joannes) fils de Claude Girard (Claudii Gyrardi) des Jeurs de la paroisse de Martigny, qui gratuitement, en toute connaissance de cause etc, pour lui et pour ses héritiers et ses consorts de fiefs, avoue en parole de vérité, reconnaît publiquement et manifestement comme s´il avait été pour cela convoqué en justice, et se constitue responsable (responsorem) envers le précité révérendissime notre sire l´évêque de Sion et sa mense, et avoue que lui et ses consorts de fief tiennent en fief le fief d´hommage lige (feudum homagii ligii) du même révérendissime seigneur et de sa mense épiscopale, au sujet des biens reconnus naguère par Jean Archier (Joannem Archerii) et dernièrement entre les mains de Jean de Prensières (Joannis de Prenseriis) et du notaire Jacques Boson Jacobi (Bosoni), commissaires, au folio 168, par le dit Claude Girard :

À savoir une pièce de pré, de terre et de bois avec ses maisons, ses granges et ses raccards sises au bas de Bella Combaz (Pulchra Combaz), à côté du domaine et de la juridiction du seigneur de Chamonix (Campi Muniti) à l´ouest, du torrent de la Biolaz (la Biolaz) à l´est, des pâturages communaux de Catogne (Catonye) en haut, et des Passioux (los Passioux) en bas, que tiennent le dit responsable présent et avouant en son nom et en celui de ses frères et sťurs, pour lesqueés il se porte garant, Claude (Claudius) fils de Jean Troléroz (Joannis Trolleroz), présent, et les autres etc, avec son fond ses droits etc, contenant sept fauchées de pré.

Et en conséquence le dit responsable avoue devoir, en son nom et en celui de ses consorts de fief, au susmentionné révérendissime seigneur évêque et à sa mense épiscopale, savoir douze deniers mauriçois de service annuel à payer à la fête de la Toussaint, et deux sous de plaît au changement de seigneur et de tenancier, et un chapon de rente à verser annuellement à la même fête, et un hommage lige de suffertes (assuffertatum) de quatre deniers mauriçois à payer annuellement comme ci-dessus, au nom de la sufferte (suffertae) devant subsister (duraturae), pour le bon plaît (beneplacitum) du seigneur.

Promettant etc. Renonçant avec la protestation usuelle de part et d´autre que si plus ou moins etc.

En présence des témoins nommés, et de moi qui y ai soussigné François de Bertherinis, notaire et commissaire.

Extrait ainsi de la susdite grosse des fiefs (grossa feudali) par moi en fidélité de ces promesses.

Philippe de Torrente (Philippus de Torrente), chancelier.

1503, 16 février. — Martigny-bourg, in burgo Martigniaci

Reconnaissance féodale de Claude Girard des Jeurs (Claudius Gyrardi deis Jours), envers la mense épiscopale de l´évêque de Sion, Mathias Schinner (Matheum Schinner), pour des terres sises aux Jeurs, en échange de douze deniers mauriciens de service annuel, payables à la Toussaint, de deux sous de plait à chaque changement de seigneur et de tenancier, d´un chapon de rente annuelle à donner à la Toussaint, et de quatre deniers mauriciens d´hommage lige à verser annuellement. Extrait du registre de Jean de Prensières (Joannis de Prenseriis) et de Jacques Boson (Jacobi Bosonis), commissaires épiscopaux.

B. Copie XVIIIe siècle, sur papier. Cf. régeste dans Les Jeurs/Trient 18 (18-1). Cote ancienne A. C. Sion « C. 5 ». Les Jeurs/Trient 19 (19-7), p. 2/3-2/4.

Ex registro Joannis de Prenseriis et Jacobi Bosonis comissariorum episcopalium

Notum sit quod Claudius Gyrardi deis Jours qui gratis etc, confitetur et recognoscit publice se esse hominem ligium, responsorem et avantarium erga reverendissimum dominum nostrum dominum Matheum Schinner episcopum Sedunensis comitem et praefectum Vallesy etc, et suam mensam episcopalem, et se et suos [p. 2/4] feudi consortes tenere in feudum homagii ligii a praefato domino et eius mensa de bonis alias recognitis per Joannem Archerii avantarium et suos consortes : videlicet quandam petiam prati terrae et nemoris cum domibus grangiis et rascardis infra sitis en Bella Combaz, juxta dominium prioratus Campi Muniti ab occidente, torrentem de la Biollaz ab oriente, pascua de Cathognie superius et los Passioux inferius ; quam petiam tenent dictus responsor praesens etc, Michaela uxor Joannis Landru etc.

Et inde debent pro prefato reverendissimo et eius mensae duodecim denarios maurisienses servitii annualis in festo omnium sanctorum et duos solidos maurisienses placiti in mutatione domini et tenentis, et de redditu anuali unum caponem termino predicto, et unum homagium ligium pro cuius sufferta solvere confitetur quatuor denarios termino predicto.

Promittentes etc.

Testes.

Actum die 16 febrii 1503. Stipulatoribus praedictis subsignatis solito.

Extractum ex registro deficiente eiusdem grossae per me cancellarium reverendissimi et illustrissimi domini episcopi et principis comitis utriusque Vallesy etc, qui in fidem premissorum etc.

Philippus de Torrente cancellarii presentia.

Traduction :

Du registre de Jean de Prensières (Joannis de Prenseriis) et de Jacques Boson (Jacobi Bosonis), commissaires épiscopaux

Qu´il soit noté que Claude Girard (Claudius Gyrardi) des Jeurs (deis Jours) qui gratuitement etc, avoue et reconnaît publiquement être l´homme lige (hominem ligium), le responsable (responsorem) et l´avantier (avantarium) envers le révérendissime seigneur notre sire l´évêque de Sion, Mathieu Schiner (Matheum Schinner), comte et préfet du Valais (Vallesy) etc, et envers sa mense épiscopale, et lui et ses consorts de fief tenir en fief d´hommage lige (feudum homagii ligii) du dit seigneur et de sa mense, au sujet des biens reconnus une autre fois par Jean Archier (Joannem Archerii), avantier, et ses consorts : à savoir une pièce de pré, de terre et de bois, avec ses maisons ses granges et ses raccards sis au bas de Bella combaz (en Bella Combaz), à côté du domaine du prieuré de Chamonix (Campi muniti) à l´ouest, du torrent de la Biolaz (la Biollaz) à l´est, des pâturages de Catogne (Cathognie) en haut, et des Passioux (los Passioux) en bas ; pièce que tiennent le dit responsable, présent etc, Michèle (Michaela) épouse de Jean Landru (Joannis Landru) etc.

Et en conséquence ils doivent au dit révérendissime seigneur et à sa mense, douze deniers mauriçois de service (servitii) annuel à la fête de la Toussaint et deux sous mauriçois de plaît au changement de seigneur et de tenancier, et un chapon de rente annuelle au terme prédit.

Promettant etc. Témoins.

Fait le seizième jour de février 1503. Recevant les susdits soussignés.

[p. 2/5] Praefatum Philippum de Torrente esse nostrum cancellarium et scriptis omnem fidem (illisible) et extra adhiberi possit et valeat fidem in(illisible) facimus, et attestamus (illisible) in quarum (illisible) Ardoni nonas septembris 1737. (illisible)