Consortage des Jeurs

 

Les Jeurs/Trient 43 (A. C. Sion C. 21 et C. 21 bis)

Mandat de l´évêque de Sion, Adrien de Riedmatten, concernant la montagne de Catogne, en faveur de Maurice Groz et Jean Abbet.

1675, 16 février. — Sion, Seduni

Mandat de l´évêque de Sion, Adrien de Riedmatten (Adrianus de Riedmatten), à Jean Abbet (Joanne Abbet), sautier de Martigny, et Maurice Groz (Mauritio Groz), notaire, tous deux bourgeois de Martigny-bourg (burgi Martigniaci), pour barrer et mettre sous séquestre la moitié de l´alpage de Catogne.

L´acte est donné à Sion (Seduni), et proclamé à Martigny le 17 février 1675.

B. Expédition XVIIe-XVIIIe s. sur papier, avec sceau de cire rouge. Analyse XVIIIe s. au dos (« N°29. Mandat de son illustre grandeur Adrien de Riedmatten - par lequel Mr Maurice Groz et Jean Abbet saultier forment la barre de la moitié de la montagne de Catogne du 16 février 1675 publié à Martigny »). Cote A. C. Sion « C. 21 bis ». Les Jeurs/Trient 43.

C. Copie XVIIe-XVIIIe s. sur papier. Analyse XVIIIe s. au dos (« Copie du mandat de sa grandeur Adrien de Riedmatten du 16 février 1675, imparfaite - l´original existe sous le N°. a »). Cote A. C. Sion « C. 21 ». Les Jeurs/Trient 43.

Cf. Les Jeurs/Trient 43 bis (A. C. Sion C. 21 ter) pour le décret de mise en possession, du 9 mars 1675.

Nos Adrianus de Riedmatten, Dei et apostolicae sedis gratia episcopus Sedunensis, comes et prefectus Vallesii etc, nostris dilectis priori [1] sive vicario aut litterarum nostrarum executori Martigniaci, salutem in Domino. Instantibus discreto Joanne Abbet, salthero nostro [2], et Mauritio Groz, notario, burgensibus burgi Martigniaci, vobis mandamus et precipimus ut auctoritate nostra barretis, sequaestretis et ad manus nostras seu justitiae reducatis pro ut nos harum serie barramus, sequaestramus et ad manus nostras seu justitiae reducimus, videlicet medietatem totius montis de Catogne sitae in districtu et territorio Martigniaci indivisi cum cum honestis hominibus Joriarum salvo pluri (si sit) ad tenorem recognitionum illustrissimi et reverendissimi domini nostri domini Sedunensis episcopi etc, juxta terram dictorum hominum Joriarum vocatam les Exerts alias les Hirard [3] inferius, et juxta suos alios veros et notos confines [4] , cum fundis, juribus, viis, pertinentiis, appendentiis etc [5] , exeptis tamen et ab isto barrae mandato exclusis juribus nobilis potentis [6] et exellentis domini ballivi Gasparis Stokalper de Turre et honesti Claudii Gyrard de Trien, quodquidem jus licet excludatur attamen in predicta medietate prebarrata comprehenditur, salvo etiam jure opponentium inhibendo ea propter et defendendo omnibus universis et singulis utriusque sexus personis cuiuscunque status et conditionis fuerint ne se de prebarratis bonis quomodolibet ingerant, intromittant aut intromittere [2] presumant tenendi, gaudendi, fruendi nec possidendi, sed dictos instantes tenere, gaudere et possidere permittant tanquam rem suam propriam et ad ipsos legitime spectantem ET HOC vigore acquisitorum per dictos instantes a pluribus personis factorum, necnon defectu solutionis legum quarumdem scripturarum suis tempore et loco producente sub poena et banno decem librarum maurisiensium fisco nostro applicante per quemlibet contra facientem vice qualibet incurrente salvo jure tertii de quo prompta fief fides ut supra, attenta idonea cautione prestita per egregium et literatum curialem Teraz notarium burgensem dicti burgi, quem dicti instantes promiserunt servare indemnem et illaesum ; gravatos vero seque huic barrae mandato opponere volentes citetis et remittatis coram nobis Seduni ad diem sabbati proximam, hora prima quae si etc comparituram debite et dicturam causam rationabilem ob quam presens barrae mandatum suum non possit facere cursum et sortiri effectum cum intimatione. Datum Seduni die 16 [7] mensis februarii 1675.

(sceau de cire rouge)

Cum omni reverentia proclamatur Martigniaci hora et loco cridarum assuetis

die 17 februarii 1675.

Salladeri notarius. [8]

Traduction :

Nous, Adrien de Riedmatten (Adrianus de Riedmatten), par la grâce de Dieu et du Siège apostolique évêque de Sion, comte et préfet du Valais (Vallesii) etc, à nos chers prieur ou vicaire ou exécuteur de nos lettres (litterarum nostrarum) à Martigny, salut dans le Seigneur. Se tenant discret Jean Abbet (Joanne Abbet), notre sautier, et Maurice Groz (Mauritio Groz), notaire, [tous deux] bourgeois de Martigny-bourg (burgi Martigniaci), nous vous demandons et ordonnons que vous, de par notre autorité, barriez, séquestriez et réduisiez en nos mains ou justice de la manière que nous barrons, séquestrons et réduisons à nos mains ou justice par la série de ces, à savoir la moitié de toute la montagne de Catogne (Catogne) sise dans le district et le territoire de Martigny, en indivis avec les honnêtes hommes des Jeurs (Joriarum), sauf davantage (si cela est) selon la teneur des reconnaissances d´illustrissime et révérendissime seigneur notre sire l´évêque de Sion etc, à côté de la terre des dits hommes des Jeurs appelée les Esserts (les Exerts) ou les Heyrauds (les Hirard) en bas, et à côté de leurs autres vraies et connues limites avec les fonds, droits, routes, appartenances, dépendances etc, exceptés cependant et exclus de ce mandat de barrage (barree mandato) les droits du noble, puissant et excellent seigneur bailli (ballivi) Gaspard Stokalper (Gasparis Stokalper) de la Tour (Turre) et d´honnête Claude Girard (Claudii Gyrard) de Trient (Trien; lequel droit, bien qu´il est exclus, est cependant compris sur la susdite moitié ci-dessus barrée, sauf le droit des opposants empêchant pour cela et défendant à toutes et chacunes des personnes de l´un et l´autre sexe, et de n´importe quel statut et condition d´y être et de s´ingérer de quelque façon que ce soit dans les biens ci-dessus barrés, de s´y introduire ou de présumer s´introduire, ...

...

Et cela par la vigueur des acquêts faits de plusieurs personnes par les dits instants, et en cas de défaut de paiement de certaines lois écrites en leurs temps et lieu, sous peine et ban de dix livres mauriçoises données à notre fisc par chaque contrevenant, à la place de chaque encourrant, sauf le droit du tiers, duquel ...., la caution idoine attendue étant prêtée par éminent et lettré curial Terraz, notaire, bourgeois du dit Bourg ; que les dits instants ont promis de servir indemne et intact....

Donné à Sion (Seduni) le 16e jour du mois de février 1675.

Avec toute la révérence est proclamé à Martigny, à l´heure et au lieu des criées habituels,

Le 17e jour de février 1675.

Salladier (Salladeri), notaire.



[1] « curato » ]A.C. 21, remplace nostris dilectis priori.

[2] « instante discreto Joanne Abbet salthero generali Martigniaci » ]A.C. 21.

[3] « nuncupatam es Exerts seu es Hyrard » ]A.C. 21.

[4] « suos alios veros confines » ]A.C. 21.

[5] « cum fundo, iuribus, viis etc, honoribus et oneribus etc » ]A.C. 21.

[6] « nobilis strenui et excellentis » ]A.C. 21.

[7] 2 février ]A.C. 21.

[8] « Presens honorabile mandatum fuit more, loco et ritu solliciter coram populo post divina officia congregato proclamatum per me notarium subscriptum die tertia mensis februarii anno 1675 » ]A.C. 21.