Consortage des Jeurs

 

Les Jeurs/Trient 58

Achat d´un mazot au Péray par Maurice Hugon du Chatelard à Jean Chapot de Trient tuteur des enfants de feu François Chapot des Jeurs.

1716, 26 avril. — Martigny-ville, in villa Martigniaci

Jean Chapot (Joannes Chappoz) de Trient (Tryens) vend comme tuteur des enfants de feu François Chapot (Francisci Chappoz) des Jeurs (Joriarum) Michel (Michaelis), Jeanne-Marie (Jannae Mariae) et Jeanne-Françoise (Jannae Francesiae) et comme procureur de Marie Chapot (Mariae Chappoz) épouse de François Berguerant (Francisci Berguerant) de Vallorcine (Vallis Ursinae), à Maurice Hugon (Mauritio L´hugon) du Chatelard (du Chattellard) de Finhaut (des Fignaux), un mazot sis au Péray (au Perey), au prix de 51 florins de petit poids du bas-Valais.

L´acte est reçu par le notaire Jean-Baptiste Jullionard (Joanne Baptista Jullionard), de Martigny (Octodurano), en présence de Nicolas Saudan (Nicolao Saudan) et de Nicolas Hugon (Nicolao L´hugon), de Martigny (Octoduranis).

A. Original sur rectangle de parchemin. Au dos, analyse XVIIIe s. (« emptio ad opus Mauritii L´hugon du Chattellard ab honesto Joanne Chappoz de Trijens tutore liberorum quondam Francisci Chappoz Joriarum facta pretio florenorum fl. 204 parvi ponderis »). Cote A. C. Sion « H. 2 ». Les Jeurs/Trient 58.

IN NOMINE DOMINI, amen. Anno ab eiusdem Domini nativitate sumpto currente millesimo septingentesimo decimo sexto et die vigesima sexta mensis aprilis, coram me notario publico subscripto et testibus subscriptis fuit personaliter constitutus honestus Joannes Chappoz de Trijens parrochiae Martigniaci, agens in presenti actu tutorio nomine Michaelis, Jannae Mariae et Jannae Francesiae liberorum quondam Francisci Chappoz Joriarum, necnon procuratorio nomine Mariae Chappoz uxoris Josephi Berguerant Vallis Ursinae per quam subscripta laudari et ratificari facere promittit dum legitime requiretur, faciens de consilio honestorum Petri Cretton dicti loci, Petri Guex de l´estroz et Claudii Chappoz Joriarum suorum reconsiliariorum presentium et consentientium ; constantibus suis litteris tutelaribus aucthoritate nobilis et illustris domini magnifici castelani Martigniaci concessis eiusque sigillo munitis, ac manu mis notarii et curialis loci subscripti receptis et subscriptis sub anno et die in iisdem contentis.

Qui quidem tutorio ac procuratorio nominibus premissis gratis, sciens et sponte (ut asserit) motus, pro dictis pupillis et dicta Maria eorumque haeredibus universis, vendit, cedit, quictat perpetue, per presentes remittit venditione pura perfecta ut melius fieri potest, nempe Mauritio L´Hugon du Chattellard parrochiae des Fignaux presenti, ementi pro se et suis haeredibus universis recipienti, uti plus efferenti super tertia publicatione no...cridarum Martigniaci emanata riteque executa, videlicet unum cisturnum situm au Perey Martigniaci de alto in bassum inclusive, cum suis plathaeis solitis, juxta cisturnum dicti Petri Guex a Forcla, cisturnum haeredum quondam Francisci Vullioz Joriarum a monte de Chemyn et juxta suos alios confines, cum fundo, juribus, viis, pertinentiis, appendentiis, ingressibus et egressibus suis universis proque honoribus et oneribus de jure domino feudi desuper debitis abinceps predictum emptorem et suos predictos persolvendis. ET HOC PRETIO justo cuilibet quinquaginta et unius florenorum parvi ponderis monetae inferioris hujus patriae Vallesii habitorum realiter ac cum effectu receptorum per dictum venditorem ut agit ita asserentem ab eodem emptore, de quo pretio eidem emptori et suis predictis sit absoluta quictantia cum devestitura et investitura cisturni prevenditi in talibus fieri solitis hic, ut moris est, interventis promissioneque juramentali sub omnium dicti venditoris ut agit bonorum expressa obligatione, ratihabitione, manutentione, debrigatione, renuntiatione caeterisque clausulis hic necessariis pro expressis habendis. Actum hoc in villa Martigniaci, domi mis notarii subscripti, presentibus ibidem honestis Nicolao Saudan et Nicolao L´hugon Octoduranis, testibus ad haec sumptis, et me Joanne Baptista Jullionard Octodurano (aucthoritate illustrissimi ac reverendissimi domini nostri domini Sedunensis episcopi) notario jurato, omnium premissorum stipulatore rogato hic in eorundem fidem indubiam propria rite subscripto. Sciendum est quod Catharina Chappoz dicti emptoris uxor habeat et possideat quintam partem illius cisturni ab hac venditione et pretio exclusxp v. s.

Idem Joannes Baptista Jullionard notarius.

Traduction:

Au nom du Seigneur, amen. L´an depuis la Nativité du Seigneur selon le comput courant [1] mille sept cent seize et le vingt-sixième jour du mois d´avril, devant moi, notaire public souscrit et les témoins souscrits, fut constitué en sa personne honnête Jean Chapot (Joannes Chappoz) de Trient (Trijens) de la paroisse de Martigny, agissant dans le présent acte au nom de tuteur de Michel (Michaelis), Jeanne-Marie (Jannae Mariae) et Jeanne-Françoise (Jannae Francesiae), enfants de feu François Chapot (Francisci Chappoz) des Jeurs (Joriarum), et au nom de procureur de Marie Chapot (Mariae Chappoz) épouse de Joseph Berguerant (Josephi Berguerant) de Vallorcine (Vallis Ursinae), par laquelle il promet de faire approuver et ratifier les dispositions souscrites pourvu qu´il en ait été légitimement requis, le faisant sur le conseil d´honnêtes Pierre Cretton (Petri Cretton) du dit lieu, Pierre Guex (Petri Guex) de Litro (l´estroz) et Claude Chapot (Claudii Chappoz) des Jeurs, ses conseillers (reconsiliariorum) présents et consentants, sur présentation de ses lettres de tutelle [2] concédées de par l´autorité de noble et illustre seigneur le magnifique châtelain de Martigny, lesquelles sont munies de son sceau et ont été reçues et souscrites de la main de moi notaire et curial (curialis) du lieu souscrit sous l´année et le jour contenus en celles-ci.

Lequel, aux noms de tuteur et de procureur ci-dessus montrés, gratuitement, en toute connaissance de cause et spontanément (à ce qu´il affirme) poussé, pour les dits pupilles et la dite Marie et tous leurs héritiers, vend, cède, quitte à toujours par les présentes, remet en vente pure et simple du mieux qu´il peut être fait, savoir à Maurice Hugon (Mauritio L´Hugon) du Chatelard (du Chattellard) de la paroisse de Finhaut (des Fignaux), présent, achetant, recevant pour lui et tous ses héritiers, ..., à savoir un mazot (cisturnum) sis au Péray (au Perey) de Martigny de haut en bas inclus (inclusive) avec ses cours habituelles, à côté du mazot du dit Pierre Guex du côté de la Forclaz (Forcla), du mazot des héritiers de feu François Vullioz (Francisci Vullioz) des Jeurs du côté du Mont-Chemin (monte de Chemyn), et à côté de ses autres confins, avec fond, droits, routes, appartenances et dépendances, toutes ses entrées et sorties, et pour les impôts et charges de droit dûs dessus au seigneur de fief, devant être payés désormais par le susdit acheteur et les susdits siens ; et cela, au juste prix de cinquante et un florins de petit poids de la monnaie du bas-Valais, réellement eus et reçus avec effet par le dit vendeur ainsi qu´il agit, assurant du même acheteur, duquel prix a été absoute la quittance au même acheteur et aux susdits siens, avec dévestiture et investiture du mazot ci-dessus vendu dans les telles formes habituelles comme il est d´usage de faire, et à la promesse par serment et sous l´obligation expresse de tous les biens du dit vendeur tel qu´il agit, ratification, manutention, débrigation, renonciation et toutes les autres clauses ici nécessaires pour avoir les choses exprimées.

Fait à Martigny-ville (in villa Martigniaci), dans la demeure de moi notaire souscrit, en présence ici-même d´honnêtes Nicolas Saudan (Nicolao Saudan) et Nicolas Hugon (Nicolao L´hugon), Martignacais (Octoduranis), témoins pour ces choses requis, et de moi, Jean-Baptiste Jullionard (Joanne Baptista Jullionard), Martignacais (Octodurano), notaire juré de par l´autorité d´illustrissime et révérendissime seigneur notre sire évêque de Sion, stipulateur requis de toutes les promesses, ayant souscrit ici selon les formes appropriées en foi indubitable d´icelles.

Il est à savoir que Catherine Chapot (Catharina Chappoz) épouse du dit acheteur, a et possède un cinquième de ce mazot par cette vente ...

Le même Jean-Baptiste Jullionard, notaire.



[1] Lit. : En l´an compté couramment  depuis la Nativité du Seigneur.

[2] Lit. : ses lettres de tutelle étant constituées.